The Handmaid's Tale

The Handmaid’s Tale

5 min de lecture

The Handmaid’s Tale ou La servante écarlate en VF est loin d’être un « conte » tout public. Bien que la série adaptée du livre de Margaret Atwood (publié en 1985) soit un succès plébiscité par l’opinion publique, j’émets pour ma part des réserves étant donné la dureté de cette série. N’ayant pas lu l’oeuvre originale (bien que depuis des mois dans ma liseuse), je ne parlerai donc ici que de sa version télévisée.

The Handmaid's Tale

Synopsis

Dans un avenir proche, la combinaison de pollutions environnementales et de maladies sexuellement transmissibles a entraîné une baisse dramatique de la fécondité qui a pour conséquence un taux de natalité extrêmement bas. Les « Fils de Jacob », une secte politico-religieuse protestante de type restaurationniste et aux accents fondamentalistes, en a profité pour prendre le pouvoir, détruisant la Maison-Blanche, la Cour suprême et le Congrès lors d’un coup d’État.

Dans cette version dystopique et totalitaire des États-Unis nommée la République de Gilead, les dissidents, les homosexuels et les prêtres catholiques sont condamnés à mort par pendaison. The Handmaid's TaleLes relations hommes/femmes obéissent dorénavant à des règles très strictes. Alors que les hommes occupent toutes les positions du pouvoir, les femmes ont été démises de leur statut de citoyennes à part entière. Elles ne peuvent ni travailler, ni posséder d’argent, ni être propriétaires, ni lire. Elles sont catégorisées selon leur fonction : les Épouses (habillées en bleu/vert) sont les femmes des dirigeants, les Marthas (en gris) s’occupent de la maisonnée et les Servantes (en rouge écarlate) sont uniquement dédiées à la reproduction, sous la surveillance rigide des Tantes (en marron). Les Servantes sont affectées au sein des familles dirigeantes, jusqu’à ce qu’elles mettent au monde les enfants tant désirés.

La série suit le parcours de June, une femme devenue Servante sous le nom de Offred (car au service du commandant Fred Waterford).

Mon avis

J’ai tenu à regarder les deux premières saisons pour me faire un avis complet sur cette série mais je dois bien t’avouer que l’ensemble, malgré une mise en scène soignée m’a rendue mal à l’aise tellement tout y est malsain. The Handmaid's TaleIl faut dire que le monde dystopique dont il est question ici n’a rien d’attirant. Un groupe de fanatistes religieux ont pris le pouvoir d’une partie des Etats Unis (aux environs de Boston) en créant la « république » de Gilead. Seulement, leur modèle politique n’a rien à voir avec une vrai république : seuls les hommes sont aux commandes alors que les femmes sont réduites à des groupes : épouses (femmes de commandants), Marthas (bonnes) et servantes (femme à la disposition des commandants pour la reproduction). En effet, depuis des années, les couples sont de moins en moins fertiles. Gilead a donc capturé toutes les femmes ayant déjà eu un enfant pour les mettre au service des couples puissants. Chaque mois, la servante est donc obligée de se plier à la « cérémonie » où son commandant sous les yeux de sa femme la violera dans l’espoir de concevoir.

La réalisation léchée de cette série offre une atmosphère oppressante, le filtre chaud des images renforce cette impression si bien que l’on a parfois le sentiment d’être véritablement plongés dans ce monde lugubre. Les femmes sont réduites à l’ultime but de procréer, femmes objets, elles sont forcées et contraintes à la servitude, à l’obéissance, en d’autres termes, à l’esclavagisme.

The Handmaid's Tale

Il est très difficile quand on est normalement constituée (et qui plus est, une femme) de supporter la vision des viols à répétitions de ces femmes. En effet, sexe, violence et même parfois barbarie ont la part belle à l’écran. J’aurai préféré que la série ne fasse que suggérer certaines scènes au lieu de les montrer.

Les acteurs sont tous scotchant dans leurs rôles. Certains personnages frôlent la schizophrénie, le délire et le bipolarisme. Il y a énormément de tensions entre les personnages notamment entre Offred et Serena dont les relations sont un véritable ascenseur émotionnel (je t’aime/moi non plus). On a du mal à suivre leurs sautes d’humeurs même si au long des épisodes, des bribes de scènes de « l’avant » permet de comprendre la position de chacune.

Beaucoup de plans au cours des deux saisons sont lents et parfois on a juste envie de secouer Offred tellement elle semble molle…et pourtant, elle fait de son mieux pour se sortir de la situation inextricable dans laquelle elle se trouve. Néanmoins j’ai trouvé son personnage en général vraiment peu attachant et bizarreThe Handmaid's Tale

Dans ce monde où les femmes ne sont que des objets et où la cruauté de l’homme n’a pas de limite, il est difficile d’entendre que cette société menée par la croyance religieuse pourrait être bénéfique à qui que ce soit.

Une série donc certes bien réalisée, mais sans doute pas à mettre devant les yeux de tous ! Féministes, femmes victimes de viols et personnes faibles, s’abstenir ! Bref, tu l’auras compris, cette série ne m’a vraiment pas laissée indifférente. Le côté réducteur du rôle de la femme et sa « chute » dans la hiérarchie sociale me dérange fondamentalement. Il y a tellement de choses qui me font hurler intérieurement que je me dis que c’est presque une offense aux droits de la femme d’avoir eu de telles idées…cependant, je salue le talent créatif de l’auteur qui même si les éléments de son imagination m’ont glacés le sang ont au moins eu le mérite de me faire réaliser à quel point nous sommes chanceuses de ne pas vivre dans un état totalitaire comme celui là ! En tout cas, je ne saurai dire au final si j’apprécie cette série… ou pas !

Et toi, as-tu lu et/ou vu The Handmaid’s Tale? Qu’en penses-tu? Est-ce que toi aussi cette série te dérange? 

7 commentaires
  • marion

    Je dois dire que c’est la première fois qu’un de tes articles ne me donne PAS envie de regarder une série ! ^^’ Les thèmes abordés semblent vraiment glaçants. Il y a un mélange de curiosité et d’appréhension, mais comme tu dis on ne regarde pas ce genre d’œuvre pour se divertir, mais pour s’instruire. Merci pour cette revue Audrey !

    • Audrey

      Je trouve aussi important de faire des articles sur les choses qui ne nous ont pas spécialement séduites ! J’ai parfois du mal à comprendre que certaines séries soient tellement bien vues et encensées alors qu’elles traitent de thèmes sujet à polémique ! Il est donc bon parfois d’avertir le public car on peut avoir tendance à penser que puisqu’une série est à la mode, elle est forcément tout public (hors c’est loin d’être le cas!)
      Bisous Marion !

  • Nicolas

    J’ai vraiment pas aimé cette ‘série’. Pour preuve j’ai regardé les premiers épisodes et j’ai abandonné :-/
    Série avec un sujet beaucoup trop dur pour ma part, je déconseille cette série 🙂
    On ne peut aimer toute les séries.

    • Audrey

      Le sujet est en effet très dur et l’ambiance malsaine. Je ne t’en veux pas de m’avoir lâché sur ce coup-là car je comprends parfaitement ton dégoût pour ce qui s’y raconte !! Encore heureux qu’il y a pleins d’autres séries sympa à découvrir et à regarder! 😉

  • Ciloucr

    Mes beaux-parents ont pris un abonnement OCS pour regarder cette série et ils n’en ont jamais reparlé (est-ce que ça les a choqué?). J’aimerai voir cette série pour me faire une idée mais pas maintenant.
    On viens de finir Gotham que l’on a aimé, j’ai regardé la fin de Rain qui a beaucoup plu à mon mari, j’ai binchwatché la dernière saison de Th Kingdom (j’adore) et en ce moment je suis plutôt à la recherche d’une série historique. Du coup je lis, en une semaine, je viens de lire le dernier Agnès Martin Lugaud, Eleonor and Park et hier j’ai lu la moitié du premier livre de Virginie Gimaldi.
    Passe une belle semaine, bisettes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suis-moi !