Pour des règles au naturel et sans impacts

Pour des règles au naturel et sans impacts

8 min de lecture

Quand comme moi tu te poses pas mal de questions sur l’impact des choses non seulement sur la planète mais aussi sur la santé, il y a bien un sujet qui est délicat en tant que femme à aborder bien que pourtant pas (plus?) tabou : celui des règles. Ce n’est pas le thème le plus glamour, je suis bien d’accord, mais pour autant, c’est une part indéniable de notre féminité ! Alors si cela fait des années que tu subis plus que tu vis tes règles à cause de protections pas ou peu adaptées, cet article général sur la question pourras peut être te donner des pistes pour changer tes habitudes pour le mieux !

Les règles, ce n’est pas comme si on pouvait vraiment passer à côté, surtout à l’heure où bon nombre d’entre nous décident d’arrêter la pilule. C’est sans doute pour beaucoup « le mauvais moment du mois à passer » et il est vrai que c’est une fatalité mais que l’on peut tout faire pour essayer de vivre ces quelques jours au mieux !

Quelques données générales autour des règles

En sachant qu’une femme à ses premières règles en moyenne entre 11 et 14 ans et que la ménopause arrive entre 45 et 55 ans (mais on est d’accord que c’est des moyennes, hein ! Nous ne sommes pas toutes faites pareilles) si nous prenons 13 ans et 51 ans comme âges médians pour ces deux données, on obtient donc 38 années de cohabitation avec ces chères règles ! Ce qui veut dire qu’on aura donc environ 494 fois ses règles en moyenne sur le cours d’une vie (j’ai fait simple et n’ai donc pas compté les éventuelles grossesses ou autres)… Ah oui, quand même, vu comme ça c’est pas mal hein !

Côté quantité on estime à environ 80 ml le sang perdu chaque mois, mais là encore, cela varie bien entendu d’une femme à l’autre. Nous ne sommes pas toutes égales face à nos règles que ce soit en terme de nombres de jours, de quantité ou tout simplement de la façon dont on les vit (douloureuses ou non).

Pour des règles au naturel et sans impactsLes impacts

Sans doute y as-tu déjà pensé, mais nos règles ont des impacts sur notre mode de vie, mais aussi et surtout, sur notre santé et sur notre planète.

Impacts économiques

Certaines études ont été menées sur la question et elles estiment à environ 3800 euros le coup des protection sur une vie c’est tout de même un sacré budget et c’est loin d’être des dépenses de « confort »on est bien d’accord ! Il faut dire que les protections classiques type serviettes et tampons peuvent vite revenir chères surtout si tu as des règles hémorragiques et dois donc changer très régulièrement tes protections. Nous devons donc toutes mettre un petit budget mensuel de côté pour répondre à nos besoins.

Impacts écologiques

Le marché des protections hygiéniques jetables crée bien entendu des pollutions de par sa fabrication, mais aussi et surtout des ordures. En effet, plus de 45 milliards de serviettes hygiéniques et de tampons sont jetées chaque année dans le monde et en moyenne, une française jettera environ 11 000 protections au cours de sa vie ce qui serait l’équivalent de 100 à 150 kgs de déchets. Autant te dire que c’est loin d’être bon pour la planète… Encore heureux, des alternatives existent et je t’en parle plus bas dans l’article.

Impacts sanitaires

En France, les protections hygiéniques sont soumises à la législation de la fabrication du papier, il n’y a donc aucun contrôle sanitaire. De quoi bondir non ? Et bien, c’est pourtant le cas mesdames ! Les industriels du secteur ne sont donc absolument pas tenu de déclarer les matières et substances utilisées pour la production des protections intimes…

D’ailleurs, si tu veux en savoir plus sur les impacts sanitaires des protections hygièniques jetables, je te conseille de lire le rapport de l’anses relatif à la sécurité des produits de protection intime.

Outre cette aberration, qui n’a jamais entendu parler des soucis de santé pouvant se poser et exacerbés par le port de protections hygiéniques douteuses notamment le fameux SCT (syndrome du choc toxique) ?

Impacts sur la vie sociale

En dehors de toutes les considérations déjà vues plus haut, il ne faut pas non plus oublier que les règles sont pour certaines femmes très anxiogènes. Les raisons peuvent être diverses et liées notamment à la douleur qui peut être plus ou moins intense (sans parler des fameux syndromes prémenstruels) mais aussi à l’angoisse de tâcher ses vêtements ou ne pas avoir de toilettes à proximité (et donc ne pas avoir la possibilité de se changer) …

Ce n’est pas toujours simple d’être une femme et cela ne devrait pas être un soucis de vivre cette période sereinement. D’ailleurs, certains pays dans le monde ont déjà prévu un congé menstruel (notamment dans certains pays d’Asie et d’Afrique – congés plus ou moins longs, rémunéré ou non…). Je me demande pourquoi en 2020 dans un pays de droits comme le nôtre, nous n’en sommes toujours pas arrivé à ça ? Alors oui, certaines femmes crieront peut être à « la honte » de différencier les femmes des hommes, mais bon, le jour où les hommes auront leurs règles on en reparlera hein !

 

Les alternatives saines et zéro déchet

Venons-en donc maintenant aux alternatives saines et zéro déchet qui affluent sur le marché depuis ces dernières années. Exit les serviettes et les tampons classiques, place à la cup, aux serviettes lavables ou aux culottes menstruelles ! Pour trouver l’alternative qui te convient le mieux, déjà, je dirai qu’il faut se connaître un peu. Par exemple, si tu n’as jamais mis de tampon, la cup ne sera sans doute pas ta meilleure alternative.

En tout cas, on a la chance d’avoir de plus en plus de produits mis sur le marché, ce qui permet de vraiment trouver l’alternative idéale pour chacune. A noter qu’il existe aussi des serviettes et tampons jetables bio et/ou plus sains que les traditionnels produits du commerce, mais là je veux me focaliser uniquement sur des méthodes qui ne génère plus de déchets.

La cup

Avantages :

  • une cup dure entre 5 et 10 ans = pas besoin donc d’en racheter trop souvent,
  • composée de silicone chirurgical elle ne s’abîme pas si on en prend soin correctement,
  • elle a une capacité suffisante pour ne pas avoir à la vider trop souvent
  • pas besoin d’avoir de « recharges » sur soi
  • plus de déchets

Inconvénients :

  • il faut la stériliser régulièrement,
  • quand on porte un stérilet, elle peut avoir tendance à « l’aspirer » lors du retrait
  • il faut pouvoir la vider quand le besoin se fait sentir
  • pas toujours très facile de l’insérer
  • nécessité d’avoir un point d’eau à proximité (pour avoir les mains propres et rincer sa cup autant dire pas super pratique dans des wc communs ! « Hey coucou Martine de la compta, je vide ma cup, et toi, tu es venue pour faire une retouche makeup ? »)

 

La serviette lavable

Avantages :

  • plus besoin d’avoir des paquets de serviettes jetables dans ses stocks
  • plus de déchets
  • pas de substances chimiques
  • réutilisable pendant très longtemps
  • on abîme plus ses dessous car plus de « colle », juste une petite pression pour maintenir le tout !
  • elles sont fines donc pas d’effet « couche de mamie »

Inconvénients :

  • elle peut bouger légèrement dans la journée,
  • il faut la rincer à l’eau
  • son prix d’achat est un budget (de bonnes SHL fabriquées en France varient généralement entre 7 et 25 euros l’unité)
  • pas facile à « transporter » une fois utilisée, il va falloir avoir un petit étui ou sac en toile waterproof dans son sac à main avant de pouvoir la laver.
  • l’entretien est un peu fastidieux (comparé au simple geste de jeter à la poubelle). Mais c’est très relatif car il ne faut pas plus de cinq minutes pour la laver.
  • demande l’utilisation d’eau et de savon/lessive pour l’entretenir (mais vont au lave linge une fois un premier rinçage main effectué)

 

La culotte menstruelle

Avantages :

  • on la met le matin et on l’oublie pour la journée (ou presque)
  • pas d’odeurs
  • pas de sensation d’humidité
  • pas de substances chimiques
  • bonne absorption du flux
  • durable dans le temps (estimation de durée de vie autour de 5 ans)
  • pas de déchets
  • on fait des économies car même si l’achat est cher, cela revient moins cher que les protections jetables
  • on peut coupler sa culotte avec une cup par exemple les jours de flux très très abondant et finir la journée qu’avec sa culotte
  • pas de sensation de « couche », c’est comme une vraie culotte sans grosse épaisseur

Inconvénients :

  • son prix d’achat est un budget (une bonne culotte de règles varie généralement entre 26 et 40 euros l’unité)
  • suivant la forme de la culotte, il peut y avoir des fuites
  • il faut investir un minimum pour avoir assez de culottes pour faire un roulement (notamment pendant le séchage qui peut être plus ou moins long)
  • l’entretien : rinçage à l’eau puis passage en machine
  • comme une culotte classique, elle s’use au fil du temps

 

Voilà en gros les avantages et inconvénients de chaque alternative green possible (je ne parlerai pas de flux instinctif ici). J’ai testé les serviettes lavables faites maison (pas mal, mais à améliorer de mon côté) et je suis en cours de test de différentes culottes menstruelles dont je te ferai un retour d’ici quelque temps. Peut être cela pourra t-il t’aider dans ton choix si tu as envie de passer à ce type de protection 🙂

Et toi, es-tu déjà passé à une solution green pour tes règles ? Quelles est ta méthode de protection préférée ?
52 commentaires
  • Carole

    Coucou Audrey,

    Super ton article, on est branchées, j’avais traité le même sujet il y a quelques mois. C’est cool que ce genre d’info circule pour ouvrir un peu les possibilités. Parce que je ne sais pas pour toi mais souvent les femmes qui se posent des questions sur leurs protections c’est suite à un soucis de santé ou par grosse conviction écologique (ceci dit ce sont de très bonnes raisons).
    Du coup, ça peut être sympa de juste savoir que d’autres solutions existent et de se questionner sur ce qu’on veut pour notre intimité.

    Douce journée à toi !

    • Audrey

      Coucou Carole !
      Les grands esprits se rencontrent alors 😉 Oui c’est important de faire circuler les info importantes de ce style, car la santé des femmes est parfois négligée par l’industrie et celles des protections n’est pas en reste !
      Belle journée !!

  • Not parisienne

    Coucou, après quelques mois de serviette lavable, je trouvais ça relou car ça bouge un peu en marchant, j’ai tenté la cup mais je ‘aime pas la sensation, bref je suis passée aux culottes et là j’ai mon bonheur! je garde la cup pour la piscine! bisous!

  • leschosesquibrillent

    Coucou ma belle! Comment tu vas? <3 Je me met doucement au zéro déchet dans ma salle de bain, je dois avouer que je ne suis pas encore prête psychologiquement pour les serviettes lavables ou même la cup, mais ça viendra peut-être avec le temps! 😀 je te fais de gros bisous, prend soin de toi <3

    • Audrey

      Coucou ma jolie !
      ça va et toi comment vas-tu ?
      Je comprends que ce ne soit pas encore facile pour tout le monde, mais comme tu dis, cela viendra peut être avec le temps 😉
      Des bisous et prends aussi soin de toi !

  • Le boudoir d'Amandine

    Coucou !
    Je n’ai plus trop mes règles car je dois enchaîner mes plaquettes de pilule régulièrement (sous les conseils de ma gynéco car j’ai eu des soucis aux ovaires). Je fais une pause si je commence à avoir des pertes.
    Avant j’utilisais une coupe mais j’ai trop peur du choc sceptique. Maintenant j’alterne entre serviettes lavables et culottes menstruelles. J’avoue que je préfère cette dernière alternative !
    Bisous

  • Petite Ombre

    J’avoue que je ne me sens pas du tout attirée pour ce genre d’alternative… Je ne me vois pas du tout nettoyer mon sang qui me donne pas une jolie vision…. Mais la culotte? En gros tu laisses tes règles « tomber » dedans, genre c’est une couche? Je ne me sentirais pas à l’aise avec cette idée.

    • Audrey

      Je comprends que cela puisse paraître un peu bizarre pour certaines, mais il faut bien se dire que l’on est habituée à voir le sang de nos règles non ? Alors au final, rincer ce sang (même si ce n’est pas le truc le plus sympa à faire on est d’accord) ne devrait pas être si gênant 😉
      Oui, la culotte, tu laisses tes règles couler dedans et elles sont tellement fines et comme une culotte classique qu’à part les rincer, il n’y a pas de différence (à part vivre un peu mieux ce moment) !

  • sandrine

    coucou Audrey, il est vrai que je n’avais jamais pensé à l’impact des règles sur notre planète. Cet article est donc très intéressant et nous permet de réfléchir sur les moyens d’agir pour qu’il y en ait le moins possible. je ne suis plus concernée par ce problème depuis quelques mois maintenant et je suis HEUREUSE !!! quel soulagement ! plus aucune inquiétude et je confirme que je me sens LIBÉRÉE … DÉLIVRÉE !!! bonne soirée. bisous.

  • lucile

    Je suis d’abord passé à la cup puis aux culottes… Je ne regrette pas du tout ! Ça change vraiment la vie ! Depuis quelques mois maintenant, la population prend vraiment conscience du sujet des règles et ça avance petit à petit c’est une bonne chose !

  • Sophie

    Coucou !
    Dommage que les règles soient encore un sujet tabou, car il y a bien des choses à en dire, là où beaucoup se posent des questions…
    Pour ma part, ça fait un moment que je n’utilise plus de protections hygiéniques, ayant opté pour une pilule en continu et donc sans règles.
    Alors, oui, je sais ce que beaucoup en pensent mais malgré tout cette contraception me convient bien. Puis quand bien même elle ne serait pas très bonne pour mon corps, elle a au mois le mérite de m’épargner tous les déchets liés aux protections 🙂
    En tout cas merci pour ton article et les alternatives que tu y présentes !
    Bisous

  • emma

    Coucou !
    Personnellement ma protection préférée et de loin est la culotte menstruelle. C’est une révolution. Je découvre ton blog, je le trouve top.
    A bientôt !
    Emma

    • Audrey

      Coucou Emma !
      C’est vrai que la culotte menstruelle est une petite révolution !! Merci pour ton gentil message et j’espère te revoir par ici 😉
      A bientôt !

  • Camille

    Coucou Audrey,
    Merci pour ce joli article! Pour ma part, je passe tout doucement aux culottes menstruelles. Je suis obligée d’alterner car elles coûtent assez chères donc je les achète au fur et à mesure!
    Bisous & bon courage,
    Camille 🙂

    • Audrey

      Coucou Camille !
      C’est super ça ! Oui c’est clair que c’est un investissement mais une fois qu’on a le bon stock pour faire un roulement, c’est top !
      Bisous et bon courage à toi !

  • unefillepasparisienne

    Coucou,
    Je suis de plus en plus tentée par les serviettes lavables! Les culottes me tente bien aussi mais j’ai un peu peur qu’il y ai des fuites :/
    Je ne comprends toujours pas pourquoi certaines personnes font un tabou sur les règles.. Personnellement « la vue » de mon sang ne me dérange absolument pas, il n’y a rien de plus sain, se serait bien que la société évolue dessus on est quand même en 2020 ^^
    Bisous

    • Audrey

      Coucou
      Oui, les fuites peuvent arriver malheureusement 🙁 Et c’est clair que ce serait bien que ce type de sujet soit de plus en plus « naturel » !
      Des bisous

  • Julie Lab

    Coucou!

    Merci pour ton article très féminin. C’est un sujet un sujet au coeur de nos préoccupations au quotidien.. J’utilise quasiment uniquement des serviettes lavables à part lorsque je fais du sport car comme tu le soulignes, elles bougent et ne sont plus fiables alors. A ce moment là, je suis obligée d’utiliser des protections jetables. Je voulais me pencher sur les culottes lavables car plusieurs blogueuses disent que c’est super. Je ne sais vers quelle marque me tourner donc ton article arrivera à point!

    De gros bisous!

  • jeveuxtouttester

    Hello !! j’ai un flux très très light depuis quelques mois. Je ne porte que des protèges slip (naturel sans compo cracra) et le soir ou à la maison c’est culotte de règles ou serviette lavable. pour l’instant ça me convient, mais je pense investir dans des culottes de règles pour en avoir en stock.

  • Ciloucr

    Coucou,
    Un chouette article.
    Perso j’ai tester la cup et je dois dire que je n’aime pas trop. Pour le stérilet ma sage femme m’a dit qu’il n’y avait pas de soucis mais à voir avec votre gynéco/sage femme.
    J’aimerai beaucoup testé les culottes de règles mais malheureusement elles s’arrête à la taille 46 voir 48. Quand tu fait un 50-52 tu n’as pas le droit aux culottes de règles.
    Je n’ai jamais testé les serviettes périodiques lavables.
    J’ai changer de marque de serviettes périodique jetables, j’en ai tester des bios et des classiques et je crois que j’ai enfin trouvé celle qui me conviennent même si ce n’est pas forcement les mieux pour l’environement mais je n’ai pas de problème d’irritation ni de fuites. Et j’ai l’impression que je fais un peu de flux instinctif la nuit :).
    Bisettes

    • Audrey

      Coucou
      Merci Cécile ! C’est clair que la cup n’est pas pour tout le monde 😉
      Pour les culottes en 50-52 j’en ai vu chez Blooming rocks et chez Plim ! Elles arrivent de plus en plus chez les autres marques pour qu’aucune femme ne soit oubliée 😉 Avec un peu de patience encore, tu auras encore plus le choix !
      En tout cas l’essentiel est de se sentir bien protégée et de ne pas ressentir d’effets indésirables !
      Des bisous

  • Lilyandko

    Coucou!
    Une question que je me pose de plus en plus le passage aux serviettes ou culottes lavables.. J’avoue que je reste encore indécise, notamment pour la partie lavage juste après utilisation, si jamais je n’ai pas le temps, que je ne rentre finalement pas chez moi etc… et aussi par peur des fuites et des mauvaises odeurs! A voir dans l’avenir.. En tout cas, c’est un chouette résumé qui me redonne à réfléchir! 😊

    • Audrey

      Coucou
      Oui c’est sur que la question de l’entretien se pose, surtout quand on est pas chez soi, ça peut être un peu contraignant ! Sinon les fuites, il peut y en avoir comme avec d’autres moyens de protection, mais pas contre les odeurs non, il n’y en a pas ! 😉

  • Myrtilla

    Coucou ! J’étais passée à la cup il y a quelques années, puis aux serviettes lavables et ensuite aux culottes menstruelles, que je ne quitte plus désormais ! C’est vrai que c’est un certain investissement, mais ça vaut le coup je trouve !

  • Maïlys LD

    La cup me rebute totalement, par contre je suis passée aux culottes hygiéniques lavables. Au début j’alternais avec les jetables car comme c’est un investissement il a fallu acheter petit à petit. Maintenant je tourne uniquement avec les lavables. J’ai gagné en confort, je ne suis plus irritée. Pour le transport, j’ai de belles pochettes en tissus, je glisse dedans une culotte propre pour la journée, et un sac de congélation. Lorsque je change dans la journée, je met dans le sac de congélation, puis dans ma pochette. Et voilà. Un autre inconvénient que tu n’as pas cité : l’odeur et la vue du sang. Je sais que si je ne me concentre pas sur autre chose, je peux vite tourner de l’œil en les lavant à la main. J’ai aussi une serviette hygiénique lavable, mais je trouve qu’elle n’absorbe et ne tiens pas assez bien comparé aux culottes. Je la met qu’en cas d’extrême nécessité mais je ne peux pas la garder plus d’une heure ou deux… C’est un sacré budget, mais finalement, sur le long terme, ça revient bien moins cher. Puis c’est tellement plus agréable.

    • Audrey

      Moi aussi je ne suis pas une fan de la cup.
      L’essentiel est vraiment de trouver ce qui nous convient le mieux et aussi/surtout ce qui nous fait le moins de mal !
      Pour la vue du sang, c’est sur que ce n’est pas une partie de plaisir mais c’est aussi la nature, cela vient de notre corps 😉 A chacune de voir ce qu’elle peut « supporter » 🙂

  • Catia

    Coucou Audrey, j’aime beaucoup ton article. Je n’ai pas entendu que de bonnes choses sur la « cup », des chocs toxiques certes rares ont été recensés, j’ai du coup pas mal appréhensions à tester cette méthode et du coup à l’adopter. Je suis peut-être vieux jeu mais j’avoue rester sur des méthodes assez anciennes comme la serviette hygiénique 🙂 Des bisous

    • Audrey

      Coucou Catia
      Je ne suis pas non plus une adepte de la cup. Ce n’est pas vieux jeu de rester sur des méthodes plus traditionnelles ! Maintenant avec ce qui se fait en lavable, il y en a pour tous les goûts 😉
      Des bisous

  • amandine

    Coucou,
    Je me tourne de plus en plus vers les protections réutilisables, pour raisons écologiques et sanitaires. La cup me convenait jusqu’à il y a quelques mois (la mienne n’est-elle plus adaptée ? je ne sais pas…) et j’ai depuis appris qu’elle n’empêchait pas le syndrome du choc toxique s on ne la vidait pas régulièrement, ce qui n’est pas toujours facilement réalisables. J’ai du coup investi dans des serviettes lavables mais celles que j’ai ne me plaisent finalement pas. Prochain investissement : la culotte menstruelle. Il faut que je me penche sur le sujet dans quelques mois !
    Bisous

    • Audrey

      Coucou
      Je suis sure que tu va finir par trouver la protection qui te convient 😉 En tout cas, il faut bien tester avant d’adopter 😉
      Des bisous

  • Livre O'Vert

    Coucou ! Article super intéressant. Pour ma part, j’alterne entre cup (qui n’est pas toujours très pratique et avec laquelle j’ai un peu de mal), deux serviettes lavables et des serviettes jetables. Autant dire que la transition est toujours en cours, mais j’ai un peu de mal à trouver la solution qui me conviendra le mieux. J’aimerais essayer les culottes lavables pour me faire une idée, mais tout cela reste un budget, comme tu l’as si bien dit.

    • Audrey

      Coucou ! merci pour ton passage ici ! C’est en effet pas toujours facile de s’y retrouver et la transition demande un peu de temps et de nouvelles habitudes aussi 😉 Ensuite, c’est clair que pour les culottes, ça reste un budget mais en l’étalant sur plusieurs mois cela passe mieux 😉

  • Nina

    Vu mon âge (Mon Dieu, on dirait que c’est une vieille mamie qui parle), j’arrive tout doucement mais sûrement à la ménopause… et durant toutes ces années où Dame Nature me rendait visite, et encore aujourd’hui, je retiendrais la douleur et les crampes des premiers jours.
    Concernant l’impact sur l’écologie, je suis consciente et entièrement d’accord avec toi, depuis quelques années, j’utilise des serviettes lavables… au début, c’était un peu perturbant, mais je m’y suis faite très vite.
    J’y ai même initié mes filles à cette méthode plus écologique et plus saine pour leurs santés.
    Je t’embrasse bien fort,

    • Audrey

      C’est clair qu’on s’y fait vite et c’est tellement mieux pour notre corps et notre planète ! C’est vraiment cool que tu aies donné ces bonnes habitudes à tes filles !
      Des bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suis-moi !