Les colocs - Sarah Morant

Les colocs – Sarah Morant

3 min de lecture

Je continue à te proposer des lectures légères pour faire passer les mauvais moments que nous vivons en ce moment. Aujourd’hui, je vais te donner mon avis sur le roman young adult Les colocs de Sarah Morant que j’ai lu il y a un bon long moment maintenant. Si tu suis le blog depuis un moment déjà, tu te souviendras peut être que ce n’est pas le premier roman de l’auteur que je lis.

  → Lire ou relire les chroniques sur les autres romans de l’auteur : Timide  / Fragiles

Les colocs - Sarah Morant

Résumé

Quand sa cousine-et-colocataire décide de partir un an à l’étranger, Cassandre est bien embêtée. Il est hors de question qu’elle retourne chez ses parents. Par chance, sa cousine lui dégote le colocataire parfait ! Ou pas… Car la personne qui se présente à sa porte n’a rien du coloc rêvé. Pire, Alden est tout ce que Cassandre déteste. Et vice versa. Il déplace ses affaires sans la prévenir ; elle refuse de faire la moindre tâche ménagère. Il invite ses amis sans la prévenir ; elle organise des soirées dans leur appart quand il aimerait dormir. Ils ne sont d’accord que sur une chose : leur incompatibilité. Vite, des disputes éclatent et la colocation devient invivable. Pour essayer d’apaiser l’atmosphère, Alden propose de poser des règles. Chacun son tour, ils inscriront sur une feuille une loi à ne jamais transgresser. Et plus les jours passent, plus Alden et Cassandre découvrent qu’ils sont peut-être, tout compte fait, des colocataires parfaits…

Mon avis

Ce roman est rafraîchissant. Il m’a fait replonger des années en arrière à repenser à ce que c’était que faire des études universitaires et surtout au fait que chaque personne vit ça différemment. Il y a les « je m’en foutistes » qui préfèrent profiter de cette période pour brûler la vie par les deux bouts, faire la fête sans arrêt et puis il y a les « sérieux » qui se focalisent sur leurs études pour parfois atteindre leurs rêves (ou au moins réussir leur objectif). Ici, nous avons un peu ce cliché : une Cassandre qui aime s’amuser et qui ne prend pas trop au sérieux ces études de droit et un Alden un peu rêveur avec son côté artiste.

Les deux ont bien du mal à s’entendre au début et les crises sont constantes. Pour endiguer le problème ils vont donc se poser des règles ce qui va les mener à s’apprivoiser petit à petit puis à s’apprécier. Ici, il n’est pas question d’histoire d’amour comme on pourrait le croire, mais simplement d’une histoire d’amitié et c’est un élément que j’ai bien aimé car l’amitié garçon/fille n’est au final que peu représentée dans les romans.

Les personnages sont très intéressants. Cassandre est au début vraiment antipathique, on a du mal à supporter ses sautes d’humeur et on plaint intérieurement le pauvre Alden qui doit subir sa personnalité pas facile à gérer. Puis, au fil des chapitres, on apprend à la connaitre et on s’aperçoit que sous la carapace il y a des blessures et une certaine fragilité. Alden quant à lui est un jeune homme vraiment intéressant. Au début plutôt réservé et un poil froid, on comprend rapidement qu’il a un grand cœur.

J’ai plutôt apprécié cette lecture qui se lit facilement et change les idées. Rien de bien transcendant, mais une lecture agréable !

As-tu lu ou entendu parlé de ce roman ?
28 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suis-moi !