Expatriation USA – Etape 2 : devenir « SDF »

3 min de lecture

L’expatriation, surtout lorsqu’elle est prévue pour un pays bien lointain ne se fait pas du jour au lendemain. Et mis à part si vous êtes envoyé par votre boite française dans une succursale à l’étranger, le reste du temps, vous devrez vous débrouiller seuls pour gérer tous les détails.

Expatriation USA - Etape 2 : devenir "SDF"

Avant toute chose, il vous faudra quitter votre vie en France, c’est à dire vous débarrasser (ou stocker) vos meubles et vos affaires, prévenir les différents organismes et résilier vos abonnements mais aussi et surtout quitter votre logement (ou pire, le vendre si vous en êtes le propriétaire, ce qui devient alors encore plus prise de tête…).

Moi qui avais toujours énormément de mal à me dire qu’arrivée la trentaine, je n’avais toujours pas commencé l’achat d’un bien immobilier, et bien, je peux vous dire qu’en ce moment, je suis bien contente de ne pas avoir acheté ! J’étais locataire avec mon mari d’une maison et ayant des propriétaires très conciliants et ouverts, nous avons eu l’opportunité de quitter rapidement la maison (et eux de trouver des nouveaux locataires qui souhaitaient emménager le plus vite possible). Moralité, il s’est juste passé quelques semaines entre les visites et notre déménagement ! Nous avons maintenant rendu les clefs et nous retrouvons donc « SDF » si j’ose employer le terme : pas de domicile fixe, plus de petit nid douillet rien qu’à nous, mais une cohabitation chez nos parents respectifs.

expatriate

Cette situation n’est pas très évidente et ce, pour tout le monde. Quand vous changez les habitudes de vie de vos parents et les vôtres avec tout autour des milliers de questions qui restent en suspens, ce n’est pas toujours facile à gérer, mais au final, on s’en sort plutôt pas mal.

Mes parents ont « hérité » de nombres de nos meubles et de nos cartons (nous n’avons pourtant pas gardé grand chose, tout juste quelques vêtements et objets). Nous avons donc refait leur intérieur en leur remplaçant quelques meubles dont ils se lassaient, mais reste à trouver de la place pour ranger les cartons restants ! La voiture est en cours de vente, nous n’avons donc quasi plus rien !

Je peux te dire que cela fait bizarre de se retrouver « démuni » de tout, mais on se dit que « c’est un mal pour un bien » ! On sait déjà que pas mal de nouvelles épreuves nous attendrons lorsque nous serons de l’autre côté de l’Atlantique et qu’il se passera plusieurs semaines ou mois où ça ne sera pas évident, mais si on a la chance de trouver un boulot, ça devrait vite s’arranger. Il faut dire que bon nombres d’expat partent avec un « parachute » c’est à dire que la plupart du temps, ce sont des gens qui sont envoyés à l’étranger avec leur entreprise et qui donc conservent certains avantages et aides pour leur changement de vie. Là, nous faisons tout par nous même et donc, c’est bien plus délicat !

Aucun commentaire
  • Week end en Europe

    C’est clair que ça risque de ne pas être évident au début…
    J’espère que vous trouverez rapidement un travail, afin de pouvoir vite débuter votre nouvelle vie.
    Je pense de temps en temps à partir vivre ailleurs, mais pour moi il est évident que ça ne se fera pas sans travail. Ce n’est que mon avis personnel, mais je me vois très mal quitter tout pour aller vivre ailleurs sans être sûre d’avoir un boulot en arrivant. Ce serait donc une condition non négociable pour moi 😉
    Hélène

    • Audrey

      Oui, tu as loupé apparemment un épisode 😉 Nous partons car nous avons gagné la loterie de la Green Card et aussi parce que c’est une envie que l’on avait depuis longtemps ! Pour en savoir plus, je te laisse regarder dans les anciens articles du blog et les prochains qui suivront 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *