Belle époque - Elizabeth Ross

Belle époque – Elizabeth Ross

3 min de lecture

Je suis une fan des romans d’Emile Zola et notamment de sa façon de décrire le Paris de la Belle Epoque (d’ailleurs, si tu n’as jamais lu de roman de cet auteur, je te conseille vivement de commencer par Au bonheur des dames). J’étais donc très intriguée face à ce roman historique qui s’inspire d’une nouvelle de Zola  – Les repoussoirs publié d’ailleurs à la fin du livre – et avais très envie de le lire en espérant m’immerger complètement dans cette époque grâce au récit.

Belle époque - Elizabeth Ross

Résumé

Lorsque Maude Pichon s’enfuit de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage dont elle ne veut pas, elle monte à Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l’exposition universelle de 1889. Hélas, ses illusions romantiques s’y évanouissent aussi rapidement que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d’un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle : « On demande de jeunes filles laides pour faire un ouvrage facile. » L’Agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre : le repoussoir. Son slogan ? « Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d’emblée plus attirante ».  Étranglée par la misère, Maude postule…

Mon avis

J’ai trouvé que le thème du roman était vraiment très intéressant. Ces femmes de la haute bourgeoisie qui n’ont que leur beauté à l’esprit et qui cherchent à se rendre intéressantes aux yeux de leurs prétendants en louant les services d’une femme moins belle qu’elles pour se mettre en avant.

Nous sommes dans un Paris où tout se vend, même la laideur. Du coup, cela fait bien les affaires de certaines pauvres femmes de province venues travailler à la capitale. C’est ce qui arrive pour Maude, notre héroïne qui a quitté sa Bretagne croyant pouvoir avoir une meilleure vie et fuyant un père voulant contrôler son avenir.

On s’aperçoit rapidement que ce « traffic » de femmes laides bas son plein à Paris et que les riches femmes s’arrachent les services de ces pauvres bougresses. Tout le long du roman, on voit Maude se débattre entre son envie de faire partie d’un monde plus aisé qui n’est pas le sien et sa rébellion qu’elle a en commun avec Isabelle, la jeune femme qu’elle doit mettre en lumière.

Cette lecture nous amène à réfléchir notamment sur la beauté et sur ce que la société dicte à ce propos. On voit qu’à l’époque on avait déjà des critères de beauté, mais deux siècles plus tard, ce n’est guère différent parfois quand on regarde bien 

L’auteur décrit bien le Paris de l’époque, les quartiers pauvres et miséreux aussi bien que le luxe de la bourgeoisie. On voit la Tour Eiffel se construire presque comme si l’on y était ! Les personnages sont touchants, notamment Maude et Isabelle. On s’imprègne rapidement de l’ambiance du roman pour se sentir transporté dans cette époque bouillonnante.

Autre détail, j’ai trouvé la couverture vraiment magnifique : elle nous fait tout de suite nous transporter à travers l’Histoire et a un effet attractif non négligeable (j’ai personnellement tendance à aller plus facilement vers certains livres que d’autres à cause de leur couverture). Bref, tu l’auras compris, j’ai beaucoup apprécié cette lecture et le fait d’avoir inclus la nouvelle de Zola ayant servi d’inspiration au roman est vraiment génial car cela complète bien l’ensemble.

Et toi, aimes-tu ce genre de récit historique ?
8 commentaires
  • Marion

    Coucou Audrey ! C’est un genre de roman qui m’attire beaucoup aussi, ce que j’aime plus que tout dans la lecture c’est le fait de se cultiver et d’apprendre. Tel que tu le décris, ce roman a l’air d’être fidèle à l’ambiance de l’époque et dans la trame des romans d’Emile Zola. Merci pour cette belle découverte, encore un que j’ajoute à ma liste de lecture grâce à toi ! 🙂

    Gros bisous !

    • Audrey

      Coucou Marion !
      Heureuse de nourrir ta liste d’envie de lectures !
      Ce roman est vraiment super sympa en effet pour l’ambiance Belle Epoque qu’il diffuse. J’aime bien me plonger dans des romans avec un fond historique quand c’est possible : cela renforce encore plus l’effet d’évasion !
      Gros bisous !

  • Nymeria

    Je l’ai lu !! Je n’en garde pas un souvenir impérissable mais il m’a quand même plu, surtout pour la réflexion qu’il y a derrière, avec le culte de la beauté, l’apparence et combien elle peut-être subjective…
    Et je plussoie pour Au Bonheur de Dames 😀

    • Audrey

      Oui, la réflexion apportée par le livre est très intéressante et tellement transposable à notre époque ! Avec les réseaux sociaux notamment, on nous bourre le crâne avec une certaine forme de beauté et oubliant tout le reste et c’est très dommageable !

  • Bordelaise by Mimi

    Hello ma belle,
    comment vas tu ? Bonne année!
    J’aime beaucoup les romans de Zola et le Paris de la belle époque. Du coup je pense que ce roman me plairait beaucoup. D’autant plus qu’il traite d’un sujet assez singulier. Le prix de la laideur. L’importance de la beauté dans la société.
    Bisous et bonne aprem
    Mimi

    • Audrey

      Coucou !!
      Belle année à toi aussi !!
      Tu verras, ce roman est parfait quand on aime Zola et la Belle Epoque ! Il est vrai que le sujet est assez différent de ce qu’on a l’habitude de lire et je le trouve vraiment bien du coup pour porter à réflexion !
      Gros bisous Mimi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *