Tampa : l’heure du bilan

4 min de lecture

Après plus d’un mois passé en Floride et 3 semaines à Tampa, l’heure d’un premier bilan a sonné ! En effet, nous sommes arrivés à la conclusion que nous n’allons pas rester ici finalement. Je vais tenter de t’expliquer pourquoi le plus clairement possible (c’est pas gagné) !

Tampa : l'heure du bilan

 

Tout d’abord, nous adorons le climat floridien, ça, c’est une certitude (même si parfois il fait bien trop chaud et que du coup, tu ne peux pas trop rester dehors pour faire des activités et tu n’es bien qu’au frais!) et je peux te dire que ça change fortement de la France à ce niveau là et que c’est loin d’être désagréable de se lever en voyant le soleil qui brille par la fenêtre !

IMG_1397

Ensuite, Miami d’abord ne nous a pas plus emballé que ça (petit rappel dans l’article consacré à Miami ICI) et Tampa quand à elle nous laisse assez mitigée. Comme je vous le disait dans un de mes articles sur Tampa ICI, il y a des très chouettes quartiers, mais aussi des endroits qui sont vraiment très pauvres et pas du tout entretenus…bref, ces quartiers beaux et moches sont vraiment très mélangés partout dans la ville et nous donnent une sensation de cocktail Molotov prêt à exploser (c’est une métaphore, hein!)…on se sent donc bien ici, mais tout en étant pas à 100% à l’aise avec ce nouvel environnement de vie.

Bref, nous allons repartir et changer d’Etat…oui, oui, tu as bien lu. Nous quittons la Floride très prochainement. Il faut dire que nous rencontrons quelques problèmes administratifs et de logement qui nous ont pas mal échaudés. Nous avons recherché un logement sur Tampa pendant 3 semaines en visitant bons nombres de condo (groupement d’appartements dans des complexes, très fréquents aux Etats Unis) sans vraiment trouver la qualité que nous voulions (pas du grand luxe hein, mais juste que nous ne voulons pas un taudis!) et surtout qu’il est quasi impossible de louer un truc si vous n’avez pas déjà des revenus sur place (comprendre du boulot). Forcément, quand on s’expatrie par le biais de la Green card gagnée à la loterie, on arrive sans boulot…donc bon… Bref, on a bien compris après 10 000 démarches qu’il serait impossible pour nous d’obtenir un logement sans montrer patte blanche (comprendre sans boulot ou alors sans payer 1 an de loyer d’avance…). Forcément ça refroidit !

IMG_1301

Rajoutez à cela un autre soucis : nous devions recevoir nos cartes de sécurité sociale sans faire aucune démarche puisque nous avions précisé sur nos papiers d’immigration que nous en souhaitions une. L’administration devait donc transmettre notre dossier à la sécu, et en principe, 15 jours après notre arrivée aux US, nous aurions dû recevoir nos cartes. Oui, sauf que non ! Après avoir attendu plus de 2 semaines, nous avons décidé d’aller au bureau de la sécu pour voir où les choses en étaient. Moralité, le dossier n’avait pas été transmis ! On pouvait toujours attendre nos papiers (en sachant que le numéro de sécu et un indispensable en plus de la Green card pour que nous puissions travailler ici)…. Bref, du coup, on refait les papiers : pour mon mari, tout se passe bien et 3 jours plus tard en revenant au bureau, ils ont été en mesure de lui transmettre son numéro, mais pour moi, il y a un hic ! L’immigration a fait une erreur sur ma Green card temporaire en indiquant TOUS mes prénoms (mon principal et mes 2ème et 3ème prénom) comme prénom officiel : moralité, ils doivent revérifier mes papiers et cela peut prendre jusqu’à 4 semaines !! Donc, pour le moment, je suis bloquée par une erreur que l’administration a faite (et pourtant TOUTES les informations étaient indiquées dans LEUR LANGUE et SANS FAUTES) et qui n’est même pas ma faute !! Je ne peux donc toujours pas travailler !! Je peux te dire que je suis très ennuyée par la situation et que cela m’énerve de voir qu’une telle erreur me pénalise gravement pour mon installation ici.

IMG_1198

Dû à tous ces problèmes cumulés, nous avons donc décidé avec mon mari de partir dans un autre état afin de se faire loger dans notre famille. Ce sera sans doute plus simple, non seulement financièrement, mais aussi humainement, car avoir du soutient pendant ce genre d’étapes n’est tout de même pas négligeable. Ensuite, nous nous ferons sans doute aussi plus facilement de contacts et notre recherche de logement et de travail sera j’espère facilitée en ayant des gens bien ancrés sur le territoire pour nous venir en aide.

Quoiqu’il arrive, nous garderons néanmoins de bons souvenirs de la Floride. Nous avons pu y découvrir de belles choses et ce n’est jamais une expérience perdue ! Qui sait, peut être reviendront nous ici plus tard !

Donc, si tu le veux bien, je t’invite à continuer à nous suivre, mais désormais au…Tennessee !! See you there !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suis-moi !