Phantom wheel - Tracy Deebs

Phantom wheel – Tracy Deebs

2 min de lecture

C’est en premier lieu la couverture qui m’a attiré vers ce roman et à la consultation de sa quatrième de couverture avec son côté un peu futuriste et geek, je me suis dit qu’il pourrait être sympa. Phantom wheel sort de l’imagination de Tracy Wolff qui écrit des romances paranormales et qui a d’autres noms d’emprunt comme Tracy Deebs (signé sur ce roman) ou encore Tessa Adams. Néanmoins, malgré ce que la résumé me promettait, la sauce n’a finalement pas prise lors de ma lecture.

Phantom wheel - Tracy Deebs

Résumé

« Si un truc est trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas. »*

Lorsque six jeunes hackers sont invités par la CIA à passer un test d’aptitude, avec à la clé une bourse d’études et une promesse d’emploi, cinq d’entre eux acceptent de participer. Après tout, pour certains, c’est un ticket en or pour un avenir meilleur.

Seul Owen refuse.

Un simple coup d’œil à l’énoncé de l’exercice lui a suffi pour comprendre que quelque chose clochait. Des recherches plus poussées viennent confirmer ses soupçons. En se faisant passer pour la CIA, la société Jacento – leader sur le marché des télécommunications – cherche à exploiter les compétences en informatique des six adolescents dans le but de créer Phantom Wheel, la Roue Fantôme, un virus destructeur qui permettrait à l’entreprise d’accéder aux données personnelles des internautes du monde entier.

Conscients de ce que cela signifie – une surveillance maximale, des libertés bafouées –, Issa, Ezra, Owen, Alika, Seth et Harper vont tenter d’arrêter Jacento par la force – en informatique comme dans la vraie vie.

Mon avis

Je m’attendais à autre chose apparemment parce que je n’ai pas accrochée à ce roman. J’ai trouvé que malgré quelques bonnes idées et l’intention d’y donner un rythme (car il y a pas mal d’actions tout de même, un peu comme si on était dans un film), le tout était plutôt plat à mes yeux.

Les personnages n’étaient pas assez bien définis et il m’arrivait d’être régulièrement perdue dans ce que je lisais. De ne pas assez bien « visualiser » les personnages. Par contre le volet technologique était cohérent et recherché, tant qu’il perdra les novices en la matière. Pour une fois que tout ne parait pas si simple et que l’on rentre un peu plus dans le monde du hackage !

Au final, ce roman s’adresse définitivement aux jeunes ado geeks qui se sentiront sans doute plus emballés par cette histoire de complot technologique. Pour ma part, l’intrigue ne m’a malheureusement pas transportée plus que ça …

26 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suis-moi !