La veuve - Fiona Barton

La veuve – Fiona Barton

3 min de lecture

Le titre de ce thriller (et premier roman de Fiona Barton) m’a interloqué et a poussé ma curiosité jusqu’à la lecture. D’ailleurs le second roman de Fiona Barton était dans mon (énorme) PAL, je l’ai lu cet été  et je t’en parlerai donc aussi prochainement car je l’ai bien aimé. Ici, il est question d’un sujet sensible, mais aussi et surtout de failles psychologiques couplées au fameux syndrome de « la tête dans le sable » (tu sais, ce truc lorsque les gens se disent que non non, ce n’est pas possible et que du coup ils préfèrent faire comme si de rien n’était).

La veuve - Fiona Barton

Résumé

Mari idéal ou parfait assassin ? Elle devait savoir… non ?
La vie de Jane Taylor a toujours été ordinaire.
Un travail sans histoire, une jolie maison, un mari attentionné, en somme tout ce dont elle pouvait rêver, ou presque.
Jusqu’au jour où une petite fille disparaît et que les médias désignent Glen, son époux, comme LE suspect principal de ce crime.
Depuis ce jour, plus rien n’a été pareil.
Jane devient la femme d’un monstre aux yeux de tous.
Les quatre années suivantes ressemblent à une descente aux enfers : accusée par la justice, assaillie par les médias, abandonnée par ses amis, elle ne connaît plus le bonheur ni la tranquillité, même après un acquittement.
Mais aujourd’hui, Glen est mort. Fauché par un bus.
Ne reste que Jane, celle qui a tout subi, qui pourtant n’est jamais partie. Traquée par un policier en quête de vérité et une journaliste sans scrupule, la veuve va-t-elle enfin délivrer sa version de l’histoire ?

Mon avis

Les chapitres sont découpés par dates et personnages de l’histoire. Etant donné que le début du roman commence par Jane qui vient de perdre son mari sous les roues d’un bus, on revient ensuite petit à petit aux événements qui ont conduit à cet instant tragique. La toute nouvelle veuve se dit soulagée de la mort de son mari et on va découvrir pourquoi.

On saute donc allègrement dans le temps tout au long du récit. Cela peut être un style narratif un peu difficile à suivre pour certains lecteurs mais là, c’est plutôt habilement mené et on s’y perd peu au final. Les personnages sont intéressants que ce soit la veuve, son mari, l’inspecteur chargé de l’enquête ou la journaliste opportuniste. Ils ont tous des profils psychologiques complexes et ne manquent pas d’étoffe !

La disparition de la petite Bella est vraiment l’élément central autour duquel tourne toute l’histoire. Qui l’a enlevé, pourquoi ? Je ne t’en dit pas plus pour ne pas te gâcher la lecture !

J’ai apprécié ce roman plutôt bien écrit mais suis tout de même un peu déçue car je ne lui ai pas trouvé beaucoup de suspense et de rebondissements. J’ai rapidement compris que ce que j’avais imaginé au départ était plus ou moins ça et au final on s’intéresse beaucoup plus à la psychologie en général qu’au côté enquête dont on connait déjà l’issue. Un peu plus de mystère de ce côté là en aurait fait un très bon roman.

11 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *