Expat sans filet, le casse-gueule assuré ?

3 min de lecture

Bien souvent, les expatriés que tu peux rencontrer au détour d’un voyage ou dans les méandres du net sont ce que j’appelle, des expatriés « encadrés ». Ce que je veux dire par là, c’est que bien souvent, ce sont des personnes qui s’expatrient parce qu’on leur a imposé une expat de par leur travail.

Expat sans filet, le casse-gueule assuré

Expat sans filet le casse-gueule assuré ?

Tu l’as bien compris, nous sommes pour notre part, ce que j’aime nommé des expat « sans filet ». Certes, nous avons obtenu des papiers nous donnant le droit de vivre et travailler sur le territoire américain, mais nous n’avons aussi aucune aide ou garantie de réussir notre vie là bas :

  • pas de travail en partant, il faut donc se débrouiller seuls pour en trouver un
  • pas de logement garanti non plus, ni de déménagement payé et encadré
  • encore moins d’assurance maladie, qu’il faut bien entendu payer soi même puisque pas de benefits apporté par le travail (car pas de travail CQFD)
  • pas de voiture, il faut donc en louer une (car si pas de voiture aux USA en général excluant NYC, tu NE BOUGES PLUS)
  • pas de compte bancaire, là aussi, tu dois te débrouiller avec les formalités et tenter de comprendre le jargon bancaire des américains, qui bien entendu, est très différent du nôtre (qui est pourtant aussi pas évident à comprendre non plus)
  • attendre ses papiers définitifs ! Ce qui peut prendre des mois, j’en ai fait les frais avec ma carte de sécurité sociale (comprendre, notre numéro qui nous permet de réaliser plus facilement toutes nos démarches et qui t’es souvent demandé pour tout un tas de trucs et notamment pour travailler!) qui a traîné à cause d’une erreur de l’administration… c’est très pénible d’avoir à attendre après l’administration et vous avez le sentiment d’être bloqué, un peu comme un immigré sans papiers, juste parce que vous n’avez pas encore reçu toute la paperasserie !

prisetete

Il y a aussi le truc sans fin qui te mine bien le moral pendant que tu attends les papiers :

  • Si pas d’adresse, de compte bancaire ou de SSN : pas de boulot
  • Si pas de preuve de revenus sur place et si tu ne montres pas patte blanche : pas de logement
  • Ton permis de conduire est souvent à repasser (mis à part si vous avez choisi comme Etat d’installation un Etat qui a un accord d’équivalence avec la France, ce qui vous facilitera bien la vie!)

Et en gros tu rentres alors dans un cercle très vicieux qui peut se résumer comme suit :

pas de permis = pas de voiture = pas de travail = pas de logement !

Je peux te dire que tout le monde ne réussit pas tout tout de suite et que le monde des bisounours n’est pas ouvert à tous ! Bref, pour notre part, nous continuons a nous accrocher à notre projet et à y croire malgré les difficultés parce que s’expatrier comme nous l’avons fait nous a demandé trop de sacrifices pour baisser les bras si vite ! Et je rajouterai un conseil à ceux qui suivent nos pas : prévoyez un budget avant de partir et ayez des contacts (famille/amis) qui pourront vous épauler en cas de coups durs.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suis-moi !