Ce monde consumériste

Ce monde consumériste

4 min de lecture

Nous sommes dans un monde de consommation. Cela n’est pas nouveau et ne va s’en doute pas t’étonner plus que ça. Loin de moi d’être une militante « anti-société de consommation allons tous vivre dans les arbres », je n’en suis pas pour le moins une personne qui comme toi constate. Constate que d’année en année, nous consommons toujours plus et donc par la même occasion produisons plus que de raison, et cela dans n’importe quel domaine que ce soit alimentaire, technologique, textile… Et je trouve que cela ébranle toutes nos habitudes, tous nos principes, tous nos droits parfois même. Je m’explique !

Nous polluons les milieux naturels

Produire plus de fruits et légumes par exemple aux détriments des cultures raisonnées et en y ajoutant tout et n’importe quoi notamment des engrais et des pesticides contribuent à épuiser notre sol et polluent nos cours d’eau. Pourquoi avons-nous ce besoin de toujours produire plus alors que une grosse partie de la production est vouée à la destruction ? Ne pourrions-nous pas plutôt produire moins et faire plus attention à la nature en cessant de lui adjuver des produits toujours plus nocifs non seulement pour elle, mais aussi pour nous, car ne nous leurrons pas, les conséquences humaines de ces produits chimiques…

Et que dire des produits de technologie qui demandent de grosses ressources et finissent la plupart du temps dans des déchetteries à ciel ouvert avec des matériaux pas toujours renouvelables !

Produire des jeans à l’autre bout du monde dans des pays où l’on ne contrôle encore moins les choses qu’en Europe et où du coup les rejets toxiques sont directement rejetés dans les eaux mettant toute une population en grave danger, n’est-ce pas complètement stupide et totalement inhumain ?

Pourquoi cherchons-nous toujours à faire du profit, de l’argent par tous les moyens aux détriments de nos valeurs morales ? Sommes nous devenus complètement dénué de sens et d’empathie ?

Ce monde consumériste

Nous voulons pouvoir consommer n’importe quand/ n’importe quoi

En France, avant, il n’y avait que très très peu de commerces ouverts le dimanche. Seulement, notre société est en train de changer gravement la donne. Exit le « repos dominical », place au travail du dimanche et bien souvent, sans te demander si tu le souhaites ou non

Le travail le dimanche ne me choque pas à la condition qu’il soit voulu/demandé par l’employé. Imposer à une personne de travailler un jour qui à la base est censée être LA journée familiale par excellence me gêne beaucoup. Ne pas payer les gens en conséquence pour ce travail dominical qui demande un effort supplémentaire me dérange grandement. Et si en plus, le commerce en question n’est pas d’une importance notable (exemple : pharmacie, commerce alimentaire, restaurant) je ne comprends pas pourquoi on va décider d’ouvrir. Qui a besoin d’aller acheter des vêtement le dimanche alors qu’il a 6 autres jours dans la semaine pour se faire ce genre de petits plaisirs ?? Pourquoi aussi pousser les heures d’ouverture jusqu’à 22h le soir pour vendre des fringues ?

Ce monde consuméristeJe trouve qu’on marche à l’envers, au détriment des gens, de leur vie personnelle, de ces moments de repos qu’ils ont grandement mérité…tout ça pour faire du chiffre tard le soir et le dimanche…non, non, non nous ne devrions pas accepter ça (mais nous n’avons plus guère le choix) … Il y a un temps pour tout et clairement, dans mon esprit, entrer dans un magasin à 21h30 pour acheter des fringues n’est vraiment pas naturel et pas normal… Pour te faire violence essaies de te mettre à la place de la vendeuse. Pour moi, sa place n’est plus derrière sa caisse mais chez elle, auprès de sa famille. J’ai un adage auquel je tiens beaucoup et que je te partage : « Ne fais jamais aux autres ce que tu n’aimerais pas que l’on te fasse »

Nous sommes faibles devant la nouveauté

Que ce soit les publicités, les « influenceurs », les magazines, la télé, on est sans cesse entouré de messages qui nous poussent à vouloir consommer. Difficile de ne pas céder aux trompettes du marketing et de ne pas faire d’une envie un réel besoin. Bien souvent, nous sommes trop faibles devant tant de nouveautés et la nature humaine fait que l’on aime posséder.

Si nous savions vraiment catégoriser nos envies de nos réels besoins, nous serions moins enclins à acheter tout et n’importe quoi. Qui n’a jamais acheté un appareil qu’il pensait utiliser régulièrement et qui au final se retrouve au fond d’un placard à prendre la poussière ?

Je ne dis pas qu’il ne faut plus consommer, juste consommer différemment. Nous devons nous poser les bonnes questions et être assez vigilants pour savoir reconnaître une simple envie d’un réel besoin. Aussi, à nous de tenter de consommer de la façon la plus juste qu’il soit, des produits plus sains et respectueux des conditions de vie des gens qui les produisent et si possible des produits locaux/Made in France.

Et toi, que penses-tu de la consommation dans notre société d’aujourd’hui ?
18 commentaires
  • Margot

    Oui je suis d’accord avec toi. Cette nouvelle façon de consommer fait peur.
    J’essaie de me raisonner sur les vêtements mais je t’avouerais avoir beaucoup de mal.
    J’ai tout de même le sentiment de moins consommer cette année que les années précédentes.
    Des bisous
    Margot

    • Audrey

      Il faut dire qu’avec tout ce qu’on voit autour de nous que ce soit les pub, les blogs etc, créent des envies et qu’il est parfois difficile de résister à tout ça. Je me dis que tant que c’est un véritable besoin ça va ! Ensuite, il faut rester logique dans ses achats sans se brimer complètement pour autant 🙂
      Des bisous !

  • Not parisienne

    Coucou, je suis d’accord avec toi sur beaucoup de choses, je suis juste moins négative devant le travail dominical : les gens sont payés plus et en théorie ne sont pas forcé de le faire, ça aide des personnes dont les revenus ne sont pas toujours géniaux à mettre du beurre das les épinards! bien sûr, si les enseignes mettent la pression aux salariés pour le faire ce n’est pas normal par contre. Perso je ne fais pas mes courses le dimanche mais il faut avouer que les magasins ouverts du lundi au vendredi jusqu’à 19 h j’ai bien peu l’occasion d’y mettre les pieds vu mes horaires, et ça finit donc sur internet, pas franchement mieux pour le commerce traditionnel qui ne peut pas lutter. Quand ils élargissent leurs horaires, ils se donnent la possibilité de reproduire la souplesse qu’offre internet, car on n’a pas malheureusement pas tous des horaires souples et c’est parfois dur de faire ses courses à des horaires « normaux »! 🙂 Bisous!

    • Audrey

      Coucou
      Alors pour parler du travail dominical, dire qu’on est payé plus non, ce n’est pas toujours le cas. Mon propre exemple : je travaille le dimanche, ce n’est pas de gaieté de cœur (je préférerai passer cette journée avec mon mari), on me l’a plutôt imposé (= je n’aurai sans doute pas eu le poste si j’avais refusé de travailler le dimanche) et je suis payée ce jour là comme un autre jour de la semaine…
      Alors oui, pour certains cela est top car payé double et clairement c’est sûr que cela booste le salaire et c’est très bien quand c’est complètement accepté voire demandé par le salarié, mais pour beaucoup d’autres, il ne faut pas oublier que c’est accepté « par obligation » au risque de pointer encore longtemps à Pole Emploi…
      Au final, on finit tous justement par avoir des horaires complètement fou et ne pas pouvoir faire les magasins pendant les heures d’ouverture, mais pourquoi? Et bien parce que justement on nous demande de travailler avec des amplitudes horaires étendues… Du coup c’est un peu le serpent qui se mord la queue cette histoire 🙂
      Des bisous !

  • Princesse Petit Pois

    Je déplore notre société, toujours à consommer plus. C’est effectivement ce que j’essaye à éduquer mes filles, de consommer différemment et acheter des choses qu’elles ont besoin réellement. Nous aussi, on a pour principe de ne pas faire les courses le dimanche. On stresse déjà assez comme cela alors le dimanche, c’est important de se rappeler que c’est un temps pour soi et pour sa famille.

  • Estelle

    Coucou Audrey,
    Je suis aussi dans ce constat en ce moment et ça me fait peur. D’un côté, j’essaye de changer ma façon de consommer, mais je me dit que dans le monde, il y a encore beaucoup de travail à faire et pourtant le temps est compté…
    Comme tu le dit nous sommes faibles à la nouveauté, nous aimons posséder les choses et surtout nous favorisons notre propre confort au détriment des autres et de la planète…
    Enfin, en avoir conscience et faire des efforts et déjà un bon départ ; j’essaye d’être optimiste !
    A très vite,
    Estelle

    • Audrey

      Coucou Estelle !
      Oui il reste encore beaucoup à faire ! J’essaie de me dire que si on y met tous un peu du nôtre on finira peut être par avoir un petit impact.
      Il faudrait surtout que l’on se mette tous à moins consommer ce qui enverrait un message fort aux industriels qui peut être du coup produiraient moins ?
      Des bisous !

  • Ciloucr

    Le travail le dimanche me gène beaucoup, les personnes ne peuvent pas faire leurs courses les 6 autres jours? Le volontariat et des compensation financière devraient être obligatoire pour le dimanche.
    Bisettes

  • Liz

    Coucou Audrey !

    Tu imagines que ce post résonne énormément en moi, c’est une de mes grosses interrogations du moment. Ce qui m’énerve le plus c’est les injonctions qu’on se bouffe à longueur de journée à faire attention à la planète VS cette société de consommation x1000.

    Je suis à la recherche d’un oriculi, eh bien impossible d’en trouver facilement. Je suis scandalisée de voir partout des cotons tige et nulle part un oriculi. Je ne comprends pas qu’on soit si content d’avoir des pailles en papier à la place du plastique alors qu’on pourrait tout simplement arrêter d’en produire et vendre des pailles en INOX réutilisable. La liste est longue mais elle est bien la preuve qu’on est dans une société malade avec le fameux USAGE UNIQUE.

    Et pour le travail le dimanche, c’est aussi un scandale ! Je ne suis pas contre (j’étais la première à me porter volontaire quand je travaillais dans la vente) mais c’est scandaleux de voir certaines de mes collègues ne pas être promues parce qu’elles ne voulaient pas travailler le dimanche… Alors que, déjà, les horraires des personnes travaillant dans le commerce ne sont pas les plus facile à accorder avec une vie de famille.

    Bon je me suis un peu emballée mais c’est un sujet qui m’énerve !

    J’espère que tu vas bien ! Des bisous 🙂

    • Audrey

      Coucou Liz !
      Je me doutais bien que cet article te ferait réagir ! Comme tu dis, nous sommes une société pleine de contradictions ! Si seulement on pouvait réellement faire attention à notre planète comme il se doit !
      Des bisous !

  • Sifhel

    Je suis assez révoltée contre la façon de consommer actuelle : Fast food, Fast clothes, tout en Fast and Furious. Je n’ai jamais été quelqu’un qui consomme beaucoup, à vrai dire je déteste empiler des choses inutiles. Et je déteste encore plus quand ce que j’achète s’abîme rapidement à cause d’une mauvaise qualité de fabrication. J’ai tendance à attendre que mes chaussures soient foutues pour en acheter et cette attitude m’a valu bien des rejets de la part des autres quand j’étais plus jeune. Depuis peu je ne supporte même plus la moindre publicité (en dehors de celle des artisans). Je suis plutôt partisane d’acheter moins mais d’excellente qualité.

    Le travail le dimanche me déplais un peu aussi parce que c’est la porte ouverte aux dérives et perdre du temps précieux à passer avec nos proches. Pour moi le temps est très précieux et on le perd à être trop focus sur le travail (d’autant plus si le travail est pénible ou déplaisant).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *