Au soleil redouté – Michel Bussi

Au soleil redouté – Michel Bussi

3 min de lecture

Etant donné que j’avais beaucoup aimé J’ai dû rêver trop fort qui était alors le premier Bussi que je lisais, j’ai voulu me plonger une nouvelle fois dans la plume de l’auteur et partir avec lui aux Marquises grâce à son dernier paru : Au soleil redouté. Nul doute que je lirai sans doute les anciens Bussi aussi puisque ces 2 lectures m’ont vraiment beaucoup plu !

Au soleil redouté – Michel Bussi

Résumé

Un huis clos à ciel ouvert, orchestré de main de maître.

Au cœur des Marquises, l’archipel le plus isolé du monde, où planent les âmes de Brel et de Gauguin, cinq lectrices participent à un atelier d’écriture animé par un célèbre auteur de best-sellers.

Le rêve de leur vie serait-il, pour chacune d’elles, à portée de main ?

Au plus profond de la forêt tropicale, d’étranges statues veillent, l’ombre d’un tatoueur rôde.

Et plein soleil dans les eaux bleues du Pacifique, une disparition transforme le séjour en jeu… meurtrier ?

Enfer ou paradis ? Hiva Oa devient le théâtre de tous les soupçons, de toutes les manipulations, où chacun peut mentir… et mourir.

Yann, flic déboussolé, et Maïma, ado futée, trouveront-ils lequel des hôtes de la pension Au soleil redouté… est venu pour tuer ?

Mon avis

J’appréhendais avant d’entamer ma lecture de ne pas trop accrocher à une histoire qui se passerait essentiellement sur une des îles Marquises, j’avais un peu peur du cliché « vase clos sur une île » et au final, je dois dire que je m’en suis très bien accommodée !

5 lectrices se trouvent donc rassemblées autour d’un auteur célèbre (Pierre Yves François – PYF pour les intimes) qui anime un atelier d’écriture organisé rien que pour elles. Ainsi, Titine la sexagénaire belge star d’Instagram, Eloïse la belle ingénue, Marie Ange la croqueuse de diamant (et sa fille Maïma), Clémence la baroudeuse et Fayrène la capitaine de police (accompagnée de Yann son gendarme de mari) se retrouvent autour du romancier PYF au « Soleil redouté » la pension de famille tenue par une main de fer par Tanaé et ses filles. Cependant, le rêve va vite tourner au cauchemar : PYF disparaît puis peu de temps après un meurtre est commis. Y aurait-il un meurtrier sous le soleil ?

J’ai beaucoup aimé ce jeu du chat et la souris que Bussi arrive si subtilement à mettre en place tout au long du récit. Le dépaysement est total, Bussi sait vraiment comment plonger son lectorat dans les « conditions du réel » en effet, on se croirait vraiment sur place tant le tableau qu’il dépeint est complet !

L’intrigue est haletante, on se pose des questions, on établit des hypothèses et on doute. On se sent comme dans un Agatha Christie (d’ailleurs il y est fait référence au sein même du livre) où le tout tient sur la finesse du récit et l’ingéniosité de l’auteur. Les personnages sont vraiment tous intéressants ! J’ai surtout beaucoup aimé Maïma, la jeune fille qui d’ailleurs a ses propres chapitres racontés sous la forme d’un journal intime et l’équipe qu’elle fait avec Yann le gendarme dans la quête de la vérité. J’ai été scotchée par la fin vraiment bien trouvée et cela donne presque envie de relire le livre pour voir une fois que l’on sait ! J’ai vraiment aimé ce roman et ai une fois de plus été conquise par le talent de Michel Bussi.

Et toi, lis-tu des romans de Michel Bussi ?
22 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suis-moi !