La petite librairie des gens heureux – Veronica Henry

Il y a des romans qui à priori ne paient pas de mine mais qui, une fois que tu es lancé dans l’histoire te parlent vraiment. J’ai eu ce sentiment en lisant La petite librairie des gens heureux. On pourrait croire d’après le titre du livre que tout n’est que guimauve dans ce récit mais pourtant, l’histoire commence par une triste nouvelle. Et malgré cela, ce roman est parfait si vous voulez vous redonner un peu de baume au cœur ! Découvre-le tout de suite avec moi sans plus attendre !

la petite librairie des gens heureux

Résumé

Nichée dans un petit village de la côte anglaise, la librairie Nightingale est le refuge des amateurs de livres. Un lieu préservé et hors du temps que sa propriétaire Emilia a bien du mal à maintenir à flots. Au point d’être tentée de vendre à un promoteur immobilier. Et pourtant… les lecteurs comptent sur leur petit paradis. A commencer par Sarah, l’aristocrate au cœur tendre qui vient là pour échapper à ses soucis et oublier la maladie. Jackson, lui, a besoin de ce refuge pour essayer de renouer avec son fils. Quant à la timide Thomasina, c’est là qu’elle a eu le coup de foudre pour un homme à qui elle n’a jamais pu avouer ses sentiments… Au fur et à mesure, ces hommes et ces femmes apprennent à se connaître au milieu des étagères. Leurs destins s’entrecroisent et sont transformés à tout jamais grâce aux hasards de la vie… et au pouvoir des livres !

Mon avis

Emilia vient tout juste de perdre son papa et doit alors reprendre la librairie qui était toute sa vie. Ce choix n’est d’ailleurs pas seulement un devoir pour elle, puisqu’elle adore les livres et a toujours su qu’elle reprendrait les commandes le moment venu. Seulement, faire marcher une boutique n’est pas chose facile lorsqu’on habite une petite ville et encore moins quand on s’aperçoit que les difficultés financières s’entassaient depuis un moment.

J’ai beaucoup aimé les belles leçons de vie instillées tout au long du roman. Aussi étant une passionnée de livres depuis mon plus jeune âge, le fait que l’histoire se passe dans une librairie m’a mis en joie ! J’aime le côté chaleureux et réconfortant que l’on trouve dans ce style de petite boutique. Dans ce roman, les gens se côtoient facilement et leurs vies s’entremêlent. Très vite on s’apercevra qu’il y a des « ponts » entre eux et que chacun est capable d’y apporter du sien pour résoudre les problèmes.

Aussi, le titre original (How to find love in a bookshop) n’a pas grand chose à voir avec le titre français. Il est effectivement question d’amour mais pas seulement. En effet, je trouve que le plus important dans le roman reste l’acceptation du deuil et la force que l’on doit mettre dans notre quotidien pour dépasser la douleur. Les passages racontés de la vie du père d’Emilia sont aussi très beaux. Bref, ce roman est bien écrit et se laisse lire avec plaisir sous le plaid !

Et toi, as-tu déjà lu La petite librairie des gens heureux? 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *