L’ouragan Matthew

Cela fait bien bien longtemps que je n’ai pas écrit d’articles dans la catégorie expat … pas par manque d’idées, bien au contraire mais surtout par manque de temps (la raison pour laquelle le blog est en général ces derniers mois au ralenti). En tout cas, avec ce qu’il se passe en ce moment même ici en Caroline du Sud (mais cela touche aussi d’autres Etats de la cote), j’avais bien envie de vous faire partager mon ressenti sur le passage de l’ouragan Matthew.

L'ouragan Matthew

Tout a commencé un lundi matin alors que je me levais à 4h pour aller au travail. Mon mari m’avait laissé sur la table du petit déjeuner un petit mot comme à son habitude mais cette fois il y avait une info en plus comme quoi a la fin de la semaine un ouragan devait frapper la cote…sur le coup je n’étais pas très bien réveillée et n’ai pas prêté attention à cette nouvelle plus que cela.

Apres ma journée de boulot, je rentre à la maison et la journée se finit tranquillement. Le mardi, je suis en repos après 6 jours de travail d’affilé, enfin ! Oui, mais en milieu de matinée notre gouverneur Nikki Haley passe à la télé pour indiquer aux habitants de Charleston qu’il serait prudent d’évacuer avant l’arrivée de Matthew. Elle indique que l’évacuation devra débuter le lendemain des trois heures de l’après-midi…

En effet, l’ouragan est déjà passé dans les îles en détruisant pas mal de choses sur son passage et forcement le principe de précaution s’applique…oui sauf que nos amis les américains ont une légère tendance à la paranoïa et cèdent vite à la panique. Moralité, même si ce conseil d’évacuation n’est pas obligatoire, il est tout de même un ordre…comprendre ce que vous pouvez.

matthewhurricane

Je suis donc collée aux infos et plus particulièrement aux groupes Facebook de mon quartier pour me tenir au courant de ce qu’il se passe et je lance un post pour demander si mes voisins vont évacuer. Plus d’une cinquantaine de réponse plus tard, il y a de tout : les fameuses « mummy » qui décident de prendre enfants et chiens sous le bras et de fuir, ceux qui doivent travailler malgré tout et sont obligés de rester, ce qui ont peur et partent, ceux qui ont déjà vécu de précèdent ouragans a Charleston et qui partent car ils ne veulent pas revivre ça ou au contraire restent car ils ne veulent pas rester une nouvelle fois dans le trafic pendant de très longues heures…

En parallèle, les magasins sont pris d’assaut, presque plus moyen de trouver de l’eau, du pain et des conserves dans les magasins et les gens font la queue pour de l’essence dans des stations qui deviennent rapidement sèches…un petit avant-gout de l’apocalypse !

hurricanematthewgas

Pour moi une question se pose : je travaille le lendemain dès 7h et je ne sais pas si mon magasin compte ouvrir ses portes normalement. Je contacte ma directrice de magasin ainsi que deux de mes managers mais je reste sans réponse. Je me rapproche alors de la visual qui me dit que pour le moment le magasin prévoit l’ouverture à moins que notre directrice décide le contraire…humm bien, ok, mais je fais quoi moi ?

Il est rapidement 23h et je ne sais toujours rien…intérieurement je me dis que de toute façon avec la cohue que l’évacuation fera, j’ai plutôt intérêt à rester à la maison, mais je n’ai pas envie non plus de dire que je ne viendrais pas la première sinon je risque de perdre mon salaire… Au final, ma directrice ne me répond que vers 23h30 pour me dire que le magasin n’ouvrira pas, mais je ne vois ça que le lendemain matin puisque je suis allée me coucher entre temps… Un souci de moins, je reste chez moi !

matthewtrack

Mon mari et moi décidons de ne pas céder a la panique et de ne pas évacuer…on se voit mal partir au beau milieu de nulle part ou prendre un hôtel pour attendre que l’ouragan passe. On ne serait en sécurité nulle part de toute façon, soyons clairs. Je rassemble des affaires, nos papiers et trucs importants de façon a tout avoir sous la main en cas de réel besoin. On cuisine ce que l’on peut et remplissons la baignoire et les éviers d’eau car oui, une fois l’ouragan passé on risque de n’avoir ni eau ni électricité pendant un moment alors on se prépare au pire en espérant que l’on n’ait pas à avoir à s’en servir. Je prévois même des sacs d’eau congelés pour servir de frais si le frigo doit rester sans électricité.

Nous avons aussi rangé notre poubelle extérieure pour ne pas qu’elle créée d’éventuels dégâts et si l’ouragan est vraiment méchant on planifie de rester en bas plutôt qu’en haut au cas où quelque chose viendrait à tomber sur le toit.

Espérons plus de peur que de mal…l’avenir nous le dira.

Soyez le premier à commenter

  1. 28 décembre 2016
    Répondre

    Hello, JE m »en souviens comme si c’était hier, nous avons vécu le parcours de ce premier ouragan dans l’angoisse jusqu’au dernier moment.
    Je souhaitais avoir ton avis sur la Caroline du Sud et La vie d »expat francais là-bas ??? Nous sommes à Miami depuis un an et nous envisageons de partir. J’aspire à un cadre de vie plus calme, plus proche de la nature, plus vert !! Nous envisageons un petit séjour vers Charleston prochainement.

    • 31 décembre 2016
      Répondre

      @nath Cet ouragan a surtout fait peur car la télévision américaine nous en a fait des caisses, surtout pour nous qui en Caroline étaient plutôt loin et en fin d’ouragan. Ensuite, il est vrai qu’en Floride ça a dû être plus conséquent…
      Concernant mon avis sur la Caroline du Sud et tout particulièrement sur Charleston, c’est une ville vraiment très jolie avec un charme européen où la vie est plutôt douce (surtout pour ceux qui ont la chance d’habiter downtown). Ensuite, personnellement je n’aime pas du tout Miami et si tu recherches plus de tranquillité et de nature, Charleston peut être une option sympa. Cependant il se peut que tu finisses par t’y ennuyer car outre le fait que ce soit très sympa, il n’y a pas des masses de choses à y faire et ça reste assez touristique et aussi très cher… Peut être Charlotte pourrait être plus dynamique tout en restant plus verte que Miami !
      De notre côté, nous sommes finalement rentrés en France !
      N’hésites pas à me tenir au courant 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *