Détours en Sicile

Je ne te l’ai pas dit et peut-être ne t’en es-tu pas aperçue (merci la programmation automatique des articles) ; mais il y a quelques semaines, j’étais partie en vacances en Italie et plus précisément en Sicile.

Détours en Sicile

Fallait tout de même que je t’en parle, parce que, sait-on jamais, cela pourrait être utile à celles qui cherchent à y aller… Et tu vas voir que mes impressions sont un peu mitigées

Nous sommes partis en formule All Inclusive puisque nous voulions simplement se faire une semaine de total farniente. Donc notre programme s’est résumé à plage, piscine, balades en ville et rien d’autre. Dans un sens tant mieux car les excursions proposées étaient chères, assez loin (en car avec une forte chaleur…) et le prix d’entrée des monuments était à payer en plus du prix déjà onéreux des excursions !

Nous nous situions dans le sud-ouest de la Sicile près de Sciacca. Le paysage méditerranéen était plutôt beau dans ce coin de l’île, mais il faut dire que c’est toujours un peu plus entretenu là où on loge les touristes. Parce que malgré ce que j’avais entendu sur l’Italie, j’étais loin de penser que les choses étaient vraiment ainsi : sales et délabrées.

Se balader dans les rues de Sciacca n’était pas de tout repos : les habitants jettent leurs ordures par la fenêtre (tu as intérêt à faire gaffe), les voitures et scooters passent dans la moindre ruelles (même si elle est à sens unique/sens interdit) dans un boucan d’enfer, les rues sont mal définies (trottoirs très souvent inexistants) et les Italiens ont tendance à brailler au lieu de parler… Bref : une belle cacophonie !

Les monuments religieux ou historiques sont complètement dégradés et tombent en ruine (surtout à l’extérieur) ce qui donne l’impression que l’île part en lambeaux (alors qu’il y a de si jolies choses là-bas !).

De plus, les siciliens sont plutôt assez froids pour des méditerranéens… ils ne doivent pas beaucoup aimer les touristes qui pourtant font vivre l’île…

Côté culinaire bien entendu, nous avons mangé des pâtes, lasagnes, pizza et pâtisseries italiennes… Bonnes mais sans plus et lassantes au bout de 3/4 jours. Ensuite, ne vas tout de même pas croire que le séjour ne nous a pas plu!  Nous avons tout de même rechargé les batteries et profité du soleil qui a tant de mal à rester chez nous. Nous sommes rentrés tous bronzés mais avec une conviction : l’eau trop froide de la Méditerranée n’est pas vraiment faite pour nous et nous sommes impatients de retrouver nos Caraïbes adorées (et qui nous manquent tellement) !

Soyez le premier à commenter

  1. 21 juin 2012
    Répondre

    C’est beau !
    Je suis partie en Grèce il y a un mois les paysages se ressemblent beaucoup je trouve !

  2. 26 juin 2012
    Répondre

    Vanilline : Et est ce que tu as trouvé que la Grèce était sale aussi? ou pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *